QUELLE UTILISATION DE VOTRE VELO DE COURSE

Quelle utilisation pour votre votre vélo de course ?

Un simple promeneur n’aura pas les mêmes besoins qu’un cyclotouriste ou qu’un coureur amateur. Le terrain et la fréquence des sorties peuvent influer sur votre choix de vélo.

Fréquence d'utilisation du vélo de course

Pour des sorties occasionnelles, inutile d’investir dans un vélo de course très sophistiqué. Optez pour un guidon plat, des pneus assez larges pour la stabilité et des garde-boues. Pour les vrais modèles d’entrée de gamme, vous n’aurez à disposition que des modèles en aluminium. Avec quelques dizaines d’euros en plus, on peut s’offrir une fourche en carbone, un élément qui permet surtout d’accroître la rigidité du train avant et donc sa stabilité, important pour la descente. L'aluminium représente un bon choix pour démarrer.


Si vous envisagez de rouler 1 à deux 2  fois par semaine sur des distances de 50 à 80 kilomètres, optez pour un vélo d’entrée de gamme avec un cadre aluminium, une fourche carbone et un groupe d’entrée ou de moyenne gamme ( souvent moins de 1000 euros). Privilégiez les vélos solides et fiables généralement en aluminium avec un cadre droit et des roues classiques. Vous pouvez également opter pour « une randonneuse », un type de vélo spécifiquement conçu pour les longues distances avec de l’éclairage et quelques éléments de confort.

Si vous comptez rouler intensivement au moins 3 fois par semaine, optez pour un vélo de course en carbone type moyenne gamme / haut de gamme ( entre 2 000 et 2 500 euros), avec des roues adaptées à votre pratique, voire plusieurs paires de roues.


Nature du terrain

Si vous pratiquez en plaine ou que votre terrain de jeu c’est la montagne, il faudra choisir votre vélo de course en fonction

Pour une utilisation sur zones plates, le choix est vaste. Il vous faut un vélo de rouleur avec, pourquoi pas des jantes semi-hautes et un cadre assez droit pour le confort. Attention tout de même pour les roues à la prise au vent. De même, côté pédalier, vous pouvez prendre du traditionnel ou du compact, pas besoin de triple.

Pour les vrais modèles d’entrée de gamme, la question ne se pose pas puisque vous n’aurez à disposition que des modèles en aluminium. Avec quelques dizaines d’euros en plus, on peut s’offrir une fourche en carbone, un élément qui permet surtout d’accroître la rigidité du train avant et donc sa stabilité, important pour la descente. L'aluminium représente un bon choix pour démarrer.

En zone montagneuse, mieux vaut privilégier un vélo de course léger et rigide, avec un cadre nerveux qui réagit à la moindre sollicitation. Privilégiez les cadres en carbone même si certaines montures traditionnelles aluminium-carbone offrent désormais de bonnes prestations. Préférez aussi un slooping, réputé plus nerveux et un atout au moment de relancer dans les côtes. Pour un débutant ou amateur peu aguerri, le pédalier triple s’impose.

Si vous pratiquez dans une région où plats et bosses alternent, il vous faut un vélo de course polyvalent. Optez pour une monture assez légère (autour de 8 kg), un cadre semi-slooping, des jantes polyvalentes (entre 20 et 30 mm). Des critères auxquels répondent nombre de vélos du marché y compris en aluminium.

Le Prix

Pour vous y retrouver plus facilement sur le marché des vélos de course, voici un indicateur des prix pratiqués.

    Un vélo de course entrée de gamme/ pour débutants, coûte moins de 1000 euros.
    Un vélo de course entrée de gamme/ moyenne gamme en carbone coûte entre 1200 et 2000 euros.
    Un vélo de course moyenne gamme en carbone coûte entre 1500 et 3000 euros.
    Un vélo de course haut de gamme coûte 3000 euros et plus.

Achat de vélo de course: les pièges à éviter

Voici les pièges à éviter ainsi que les petits détails à vérifier avant tout achat de vélo de course.

Que vérifier avant l’achat ?

Les principaux éléments à prendre en compte pour bien choisir son vélo de course sont :

- La légèreté.

Plus la monture est légère, plus il sera agréable de pédaler (surtout en montée).

- Le cadre.

Il peut être en acier, en aluminium, en carbone ou en titane. Privilégiez l'alu et le carbone, matériaux à la fois légers et résistants. Toutefois, si vous n'envisagez pas de grandes sorties sportives, pas la peine d'investir dans du carbone (plus cher que l'alu ou l'acier).

- Le pédalier.

trois marques se partagent quasiment l'ensemble du marché : Shimano, Sram et Campagnolo. Elles sont très fiables avec chacunes leurs supporters.

 
- La taille.

Attention, la taille d'un vélo de course ne se choisit pas au hasard d'une bonne affaire trouvée sur un site Internet. Il faut bien connaître toutes ses mensurations pour bien choisir un vélo de course, sous peine d'avoir des douleurs dues à une mauvaise position sur le vélo. Voir Etude Posturale Dynamique Posture VELO

Si un vélo léger apporte un vrai plus en montée, il faut aussi tenir compte de sa rigidité et de sa capacité à encaisser une corpulence plus forte et donc parfois ne pas prendre trop léger. De même, plus vous êtes lourd, plus vos roues doivent être rigides pour ne pas « s’écraser » sous votre poids.

Pour un vélo de route destiné à la randonnée, la bonne hauteur de cadre correspond à la taille de votre entrejambe, multipliée par 0,67. Pour un vélo destiné à la compétition, la bonne hauteur de cadre sera donnée par la formule : entrejambe x 0,65.
Le mieux est de nous demander conseils, nous saurons vous "placer" sur le vélo.


- Vélo en Aluminium ou vélo en carbone ?

Pour les vrais vélos de course d’entrée de gamme, la question ne se pose pas puisque vous n’aurez à disposition que des modèles en aluminium. Avec quelques dizaines d’euros en plus, on peut s’offrir une fourche en carbone, un élément qui permet surtout d’accroître la rigidité du train avant et donc sa stabilité. Une donnée essentielle, notamment en descente.

A partir de 1 200 euros, le choix est plus difficile à faire car c’est le prix où l’on commence à trouver des vélos tout carbone. Néanmoins, il s’agit, dans la plupart des cas, de fibres de carbone d’entrée de gamme en provenance d’Asie. Aussi, il convient d’y regarder à deux fois sachant qu’il vaut mieux parfois opter pour un bon aluminium que pour un mauvais carbone… La encore, nous saurons vous guider

En dehors du matériau utilisé, pensez aussi à regarder le mode de fabrication. Un cadre monocoque carbone (souvent plus cher) sera plus solide qu’un cadre avec des tubes collés. De même, pour conserver un prix bas, certaines marques proposent des carbones mais avec un équipement peu valorisant alors qu’un vélo en aluminium peut, pour le même prix, offrir un groupe de meilleur niveau ou des roues plus performantes. Il faut donc tout comparer.

Un cadre en carbone est beaucoup plus rigide. Une rigidité qui permet une meilleure restitution de la puissance mais qui, en contrepartie, demande un coup de pédale plus généreux. Cette rigidité a également une autre conséquence puisqu’elle diminue largement la souplesse et donc le niveau de confort. Pour un débutant, il peut être important de conserver un peu de confort, surtout sur des routes accidentées et dans ce domaine, l’aluminium est meilleur.


- Pédalier triple, double ou compact ?

Pour un débutant ou quelqu’un qui n’a pas beaucoup de kilomètres, le pédalier triple s’impose de lui-même. Plus souple, il vous permettra surtout de passer les bosses sans trop de dégâts.

Pour les plus sportifs, et si vous roulez dans une zone avec peu de relief, le double classique devrait faire l’affaire.

Enfin, si vous vous sentez assez fort mais que le terrain est accidenté avec de belles bosses, le Compact peut représenter une bonne alternative.


- La selle.

Pour un débutant, ce qui prime avant tout, c’est le confort. Dans ce sens, veillez à ce que la selle soit assez large mais aussi assez épaisse et que le creux central soit suffisamment prononcé. C’est ce dernier qui évitera la pression sur le périnée. Au besoin, prévoyez un changement de selle pour un modèle plus moelleux, notamment avec du gel.

Enfin, si le profil racé des selles en carbone vous tente, sachez que le confort n’est pas leur point fort et que ce type d’appendice s’adresse d’abord à des cyclistes expérimentés.

 

Vous l'aurez compris, le prix du vélo de course dépend des matériaux utilisés. En optant pour un vélo de course premier prix, vous serez limité à un vélo en aluminium, plus lourd et moins confortable. Mais si vous n'envisagez que quelques sorties occasionnelles, un vélo premier prix fera très bien l'affaire. En revanche, si vous envisagez une pratique plus fréquente et sportive, mieux vaut vous orienter vers des vélos milieu de gamme, en carbone, offrant de bien meilleures performances ainsi qu'un confort accru.

Les nouveautés

Le vélo de course a toujours deux roues mais son évolution technique a été boostée par l'utilisation de la fibre de carbone comme matériau pour la construction des cadres, les roues et certains composants comme les manivelles de pédalier, le cintre ou la tige de selle.

On est passé du cadre en acier des années 90 au cadre en aluminium dans les années 2000 pour arriver au cadre ultra léger 100% carbone d'aujourd'hui.

Les passages de vitesses ont également évolué avec la technologie puisque les modèles de vélo de course haut de gamme utilisent désormais l'électronique et une cassette à 11 vitesses comme le Shimano DI2

COMMENT BIEN CHOISIR SON VELO DE COURSE?

Depuis quelques années, le vélo de course a connu des avancées technologiques importantes et il n'est pas toujours simple de s'y retrouver parmi tous les modèles proposés.

Nos conseils, les pièges à éviter.

Sur quels critères faut-il se baser pour bien choisir son vélo de course ? Le choix d'un vélo de course devra être fait en fonction de la fréquence d'utilisation, de votre pratique, de votre corpulence et du type d'utilisation que vous comptez en faire.

Les différents types de vélos de course
 

Vélo de course pour débutant, vélo de course endurance longues à très longues sorties, vélo de course aérodynamique et enfin les vélos loisirs et fitness sans oublier tous les vélos enfants.

VELO DE COURSE POUR DEBUTANT



Un vélo de course de qualité pour débuter dans le cyclisme sportif est désormais accessible à partir de 1700 euros tout carbone et moins de 8 kgs! A ce prix on trouvera des composants d'entrée de gamme suffisamment fiable pour prendre du plaisir à rouler pendant des heures sans problèmes.

VELO DE COURSE ENDURANCE

Infinito cv Disc

Ces vélos s’adressent à des pratiquants réguliers en bonne condition physique qui aiment les longues chevauchées 100 kms et plus parfois sur des routes dégradées ou pavées. Ce sont des vélos dont la technologie carbone a été spécialement étudiée pour absorber les vibrations tout en conservant une excellente réactivité.

Selon la marque, ces vélos et leurs équipements, transmission mécanique ou électrique, , roues alliage ou carbone, freins à disque ou patins, etc, se situent dans une fourchette de 3500 à 8000 €.

Exemple, l’INFINITO CV de chez BIANCHI technologie counvertrail et utilisé par certains coureurs professionnels sur la course PARIS ROUBAIX.

suite de la page en construction